Chantons quand même !

Paris. Juin 1940. La guerre fait rage depuis 9 mois. A Vichy, le Maréchal Pétain s’apprête à capituler devant Hitler. La France est coupée en deux.

 

Malgré eux ou par choix, les Françaises et les Français se préparent à la collaboration. Sur les ondes de la TSF, Maurice Chevalier chante Paris sera toujours Paris.

 

Bien que la vie quotidienne soit rythmée par les difficultés et les restrictions de tous ordres, les salles de spectacles ne désemplissent pas. Les artistes, et les chanteurs en particulier, apportent aux Parisiens ce petit réconfort qui leur permet d’oublier un peu la tragédie qu’ils traversent le temps d’une soirée.

 

C’est une partie du répertoire de cette période troublée que Le Pavillon des Singes présente au public dans Chantons quand même !

 

Avec ce spectacle, les spectateurs sont donc conviés à un périple à travers Paris occupé, à la rencontre des habitants, de leurs conditions de vie et de leurs aspirations.

 

En lieu et place de commentaires historiques, les chansons choisies apportent au public un ressenti des sensibilités exacerbées de cette époque, encore bien présente dans la mémoire collective.

 

 

Car notre sensibilité nous pousse non pas à raconter la guerre à travers des chansons, mais à faire ressentir au public, grâce à des airs de l’époque, l’atmosphère, les sentiments, le quotidien de l’homme de la rue.

 

Raconter, grâce à un choix de chansons de cette période, la vie quotidienne des Parisiens pendant l’Occupation, voilà notre souhait avec

Chantons quand même !

  • Facebook Classic
bande-annonce